Recherche
par mot clés




www.ordizen.com

Trouver un hotel
en Bretagne
 
 Imprimer Retour 14 / 26 <<précédent  |  suivant>>
 

 Le sentier côtier doit être ouvert à tous

Présidente de l'association des Amis des chemins de ronde, Marie-Armelle Echard réagit à l'article consacré à un pisciculteur de Baden qui dénonçait les conséquences du développement des sentiers côtiers.

« En Morbihan, le sentier côtier fait presque partout le détour des chantiers aquacoles. Pourquoi donc crier si fort contre une pratique de traversée des chantiers qui existe très peu ? D'ailleurs, quand le sentier traverse les chantiers, c'est avec l'accord des ostréiculteurs. Ainsi en est-il à Locmariaquer, au bord de la rivière d'Auray, et personne ne s'en plaint. En revanche, nombre de chantiers ostréicoles, avec des carcasses de voitures à l'abandon et des amoncellements de tuiles ou de civières hors d'usage, ne donnent pas l'image d'un grand souci de la fragilité de la nature littorale. Quant aux pisciculteurs, leur pollution de l'eau est invisible mais autrement plus redoutable ! Un pisciculteur qui défend la nature, c'est le renard qui prend la défense des poules ! Prétendre que les vols de poissons et coquillages sont le fait des promeneurs est très peu crédible. Récemment, Ouest-France a fait état de vol de coquillages par un autre ostréiculteur et ce n'est pas un cas unique. Ce type de vol se pratique avec des camionnettes, particulièrement au moment des fêtes de fin d'année. Qui a jamais croisé sur le sentier un randonneur les poches bourrées d'huîtres ?

« Il est également très injuste de jeter le soupçon sur Natura 2000 qui n'interdit pas de continuer à vivre normalement et à emprunter les sentiers, dont les tracés sont étudiés pour respecter les « habitats » indispensables à la faune et à la flore. Ainsi, les sentiers peuvent être balisés pour mettre à l'abri du piétinement des plantes protégées. Il leur arrive également d'être modifiés pour respecter une zone humide, comme au Duer, sur la commune de Sarzeau, ou une dune, comme entre Penvins et Suscinio. Dans les deux cas, les piétons marchent à l'arrière et sans vue sur mer pour ne pas abîmer la flore ou déranger la faune. Autre exemple, à Ploemeur, où le sentier permet aux handicapés de Kerpape de circuler en fauteuil roulant au-dessus de la dune mais sur une passerelle de bois qui évite la destruction des fameux chardons bleus, emblème du Conservatoire du littoral.

« Il ne faut pas saisir le prétexte de l'affluence touristique, et de ses nuisances, pour prétendre réserver le littoral à quelques privilégiés de la fortune, professionnels de la mer ou non. Le sentier côtier doit être ouvert sur tout le littoral, à tous. En revanche, il est grand temps de réfléchir aux capacités d'accueil du littoral. Les communes littorales s'urbanisent très rapidement. Les campings se multiplient. De nouvelles routes et ronds-points facilitent la circulation routière. Les migrations estivales sur la côte sont de plus en plus importantes. La fragilité des milieux naturels pourra-t-elle résister à ce tourisme de masse dont les effets négatifs affectent l'ensemble du littoral, et pas seulement le sentier côtier ? »


 Imprimer Retour 14 / 26 <<précédent  |  suivant>>

 
ESPACE PARTENAIRES


Zoom sur...

GENERATION Confort
>>GENERATION Confort
Electricité - Chauffage - Climatisation...
Voir

Et sur...

OrdiZEN
>>OrdiZEN
Informatique - Dépannage - Vente - Conseil - Forma...
Voir
BHL Consulting
>>BHL Consulting
Assistance en Management, Formation et Conseil...
Voir
      @fe 56 :: Prestataires :: Contact :: Mentions Légales
AFE56.com - 24, Rue du Capitaine Bertrand - Bp 30220 - 56402 AURAY -Tél: 06.22.26.46.89 - Tél: 02.97.50.79.86
© Ordi'ZEN 2012
ACCES PARTENAIRE - Login : Pass :